Newsletter

Recevez l'actualité abcvert et les offres privilégiées de nos partenaires.
Les médecines douces

medecine douce La médecine douce est souvent assimilée à la « médecine parallèle ». Cela implique, qu’avec la médecine traditionnelle, il existe deux systèmes de soins qui fonctionnent de façon tout à fait indépendante et qui ont pourtant la même efficacité. Le patient peut donc arbitrairement considérer ces deux médecines comme complémentaires ou alternatives.

La Commission européenne a retenu le terme de « médecines non conventionnelles » pour qualifier les médecines alternatives qui sont de plus en plus reconnues en Europe depuis les années 1990. Très variées, les médecines non conventionnelles désignent en Occident toute méthode de traitement non fondée sur la méthode expérimentale. Elles sont antérieures à l’apparition de la médecine sur les faits et reposent sur des traditions empiriques ou des pratiques du XIXème siècle.

Sous ce terme sont regroupées l’ensemble des médecines qui ont pour principe de respecter le fonctionnement naturel du corps humain, soit par l’utilisation de techniques manuelles, soit par l’administration de substances naturelles et non pas synthétiques. Les médecines douces et la médecine classique n’établissent pas systématiquement la même interprétation des troubles. 

Il existe une panoplie de types de médecine douce avec des pratiques très différentes : l’acupuncture, l’aromathérapie, la chromothérapie, la lithothérapie, l’ostéopathie, la réflexologie plantaire, le shiatsu…

Leur place varie en fonction des pays : elles peuvent aussi bien être acceptées, très pratiquées ou carrément interdites. Elles demeurent tout de même critiquées par les scientifiques, en particulier ceux appartenant au mouvement sceptique contemporain. Afin d’inciter les patients à y recourir, les pratiques non-conventionnelles sont parfois remboursées par l’assurance maladie selon les praticiens ou les laboratoires.

Malgré leur diversité et leurs différents principes, tous ces types de médecine ont pour point commun le fait de partir d’une conception a priori des mécanismes du corps humain et de la maladie. Le fait que cette conception soit juste ou fausse n’a pas systématiquement de lien avec l’efficacité du résultat.

Quant à l’effet placebo que l’on attribue souvent à ces médecines, il a un intérêt certain, d’autant plus qu’il est parfois prescrit par des médecins. Cet effet est la preuve que le psychisme occupe un rôle fondamental dans le processus de guérison. Même si l’on sait qu’il s’agit d’un placebo, celui-ci peut tout de même agir efficacement. 

La médecine scientifique et les médecines parallèles sont finalement sans doute complémentaires et non pas opposées comme on peut avoir tendance à le penser. Il est bon d’exploiter toutes les pistes de la Santé et de ne pas s’en tenir uniquement à ce que l’on a l’habitude d’employer.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les médecines douces, connectez-vous sur le site : http://www.medecinedouce.org et consultez la rubrique Médecines Douces d'abcvert !

 

 

Formation

Formez-vous au développement durable appliqué à votre métier.

Collectivités, entreprises, acheteurs publics ou privés, profitez de notre expertise pour donner un atout durable à votre mission.

Suite : Formation développement durable

Eco-communication

Informez de manière responsable ! Découvrez nos prestations d'éco-communication :

Conception et impression de brochures, rapports développement durable, signalétique, et organisation d'événements.

En savoir plus : Eco communication